indes

 

Comment faire un récit de voyage, 40 ans après l’avoir vécu ? Véritable défi. Bien sûr il reste des diapos dans leurs boites, un vague récit retrouvé dans un tiroir, des souvenirs à repêcher, des impressions, des ressentis perdus dans les cellules du corps. Allez, on ne va pas commencer par des questions. D’accord ? On va se lancer comme on s’est lancé en septembre 1978.

 
     
 

 
     
  Partir pour l'Inde dans ces années 70 c'est dans l'air du temps. Les Beatles y sont allés en 68, le Magic Bus dans les années 70 emmène des milliers de jeunes sur le "hippie trail" à partir de Londres et des capitales d'Europe vers Istamboul, Kaboul, Delhi et bien sûr Katmandou.  
     
  Dans un coin de nos têtes il y a des images de tigres, de maharadjahs, de fakirs, du Kama sutra, un peu du Livre de la jungle, des échos de récit du bouquin de Nicolas Bouvier et aussi de celui Barjavel.  
     
  Le premier achat c'est le Guide du routard. Et là pour rêver il n'y a pas mieux. Des cartes, des noms de villes, des trucs à ne pas rater, des combines et des conseils de " ceux " qui y sont allés et surtout qui en sont revenus. Et ça sonne comme des petites cloches qui font pétiller les neurones.  
     
  Et puis gardons les pieds sur terre, il faut du fric pour faire les freaks. Et aussi une voiture parce qu'il n'est pas question d'y aller en avion comme les fils à papa qui seront les papys boumer d'aujourd'hui. Et pas n'importe quelle voiture : une Deuch bien évidement. Elle a fait son premier tour du monde en 1958 avec deux français ; et depuis, elle a la réputation d'être increvable et par tous les temps. Donc on bosse, on fait les fourmis et à la fin de l'été 1978 nous avons les visas, un budget qui devrait nous permettre de ne pas mourir de faim pendant 5 mois et les 2CV.  
     
 

 
     
  Maintenant il faut présenter ceux qui vont poser leurs fesses dedans pendant 17500 kms. Premier duo Guillaume et Hubert dans un modèle peint en orange et dans l'autre Rita et Denis dans un modèle peint en jaune. On n'a pas choisi.  
     
  On se connait depuis longtemps. Avec Guillaume on est frangins, c'est dire. Avec Hubert on a fait nos études dans le même collège et lycée, c'est dire aussi. Et Rita c'est mon amoureuse. On se dit que quand on rentrera on va se marier ; et c'est vrai on l'a fait. Et moi qui suis au clavier c'est Denis. A nous quatre on a moins de 90 ans.  
     
  Nous vous présentons donc sur ce site notre voyage sur la Route des Indes. Nous avons suivi cet itinéraire au moment de la révolution en Iran et juste avant l'invasion de l'Afghanistan par la Russie. J'espère que vous prendrez plaisir à nous suivre pour un petit bout de chemin.